Echographie pelvienne Paris 13

Qu’est-ce qu’une échographie pelvienne ?

L’échographie utilise des ultrasons émis par une sonde et transmis dans les tissus qui les réfléchissent pour former une image de la région examinée.

 

L’échographie pelvienne est un examen ciblé de la sphère génitale féminine : utérus, ovaires et trompes.

Il permet l’analyse morphologique et la recherche de pathologies :

  • de l’utérus, du muscle utérin ou myomètre, de la cavité utérine et du tissu qui la recouvre (endomètre).
  • des annexes, correspondant aux trompes de Fallope et aux ovaires.

 

 

Y-a-t-il des contre-indications à l’échographie pelvienne ?

Aucune contre-indication.

Pourquoi faire une échographie pelvienne ?

Les cas les plus fréquents dans lesquels on peut vous proposer de réaliser cet examen dans les cas suivants :

  • douleurs pelviennes, saignements anormaux avec ou sans contraception,
  • troubles des cycles
  • bilan d’endométriose
  • bilan de myomes utérins
  • suspicion de polypes utérins
  • contrôle de stérilet (DIU)
  • comptage des follicules dans le cadre d’un bilan de fertilité ou de perturbation endocrinienne
  • recherche ou caractérisation de kystes ovariens
  • pathologie des trompes
  • infections génitales

Comment se déroule une échographie pelvienne ?

Vous serez allongé sur le dos, dans une pièce sombre, pour une meilleure analyse des images.

Un gel sera appliqué sur la peau au niveau de la zone étudiée, ce gel est nécessaire au passage des ondes ultrasonores.

L’échographie est un examen dynamique, fournissant des images en mouvement, analysées sur l’écran de l’échographe par le médecin radiologue.

 

Pour être en contact immédiat avec la région examinée, on peut vous proposer de placer une sonde recouverte d’une protection stérile dans le vagin. L’introduction de la sonde peut de façon rarissime être responsable d’une sensation de malaise, transitoire, et sans gravité.

 

C’est un examen indolore et rapide, ne durant que quelques minutes (< 10 minutes).

Les patientes n’ayant jamais eu de rapport sexuel doivent le préciser au médecin radiologue avant l’examen, l’utilisation d’une sonde endo-cavitaire par voie vaginale sera, dans ce cas, évitée.

 

Comment se préparer à une échographie pelvienne ?

Il vous sera demandé de vous présenter vessie pleine pour l’heure du rendez-vous.
Pour ce faire :

  • n’allez pas uriner dans les 2H qui précèdent l’examen
  • dans le cas où vous auriez uriné, buvez 4 à 5 verres d’eau dans l’heure qui précède l’examen.

 

Certaines échographies pelviennes doivent être réalisées à une période particulière du cycle.
Cela sera généralement précisé sur votre ordonnance ou par le médecin prescripteur.
Veillez à en informer l’équipe au moment de la prise de rendez-vous, afin d’adapter la date de l’examen.

Aucune autre précaution particulière n’est nécessaire pour cet examen, en particulier :

  • Pas de nécessité d’être à jeûn.
  • N’interrompez pas vos traitements habituels.

 

Passer une échographie pelvienne comporte t-il des effets secondaires (risques, douleurs, complications) ?

Absence de risque.

Absence d’effet secondaire.

Dans de très rares cas, vous pourrez présenter des petits saignements vaginaux dans les heures qui suivent les examens.

 

 

Résultats d’une échographie pelvienne

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l’examen, il ne s’agira là que d’une première approche, car les images doivent ensuite faire l’objet d’un compte-rendu écrit qui sera disponible dans les meilleurs délais, en général quelques minutes après l’examen.

Centres d’examen pour échographie pelvienne à Paris