Imagerie par Résonance Magnétique
ou IRM Paris 13

La liste des IRM pratiquées

Nous pratiquons l’ensemble des examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) par vacations spécialisées.

Retrouvez la liste de tous ces examens en cliquant ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une IRM ?

IRM veut dire Imagerie par Résonance Magnétique.

 

Les images sont acquises grâce à l’hydrogène contenu dans le corps (l’hydrogène représente 63% des atomes du corps humain).

 

*Le mot magnétique indique que l’appareil comporte un puissant aimant : c’est le tube dans lequel vous êtes installé(e).

*Le mot résonance indique que l’on va utiliser des ondes de radiofréquence (comme celles des téléphones portables, ou les ondes radios de la bande FM). Ces ondes vont stimuler les protons d’hydrogène du corps et leur apporter de l’énergie : c’est le phénomène de résonnance.

*Les protons en vibrant vont libérer l’énergie qui leur a été transmise et c’est l’onde qu’ils libèrent en se mettant en mouvement qu’on appelle le signal.

*La cartographie de ce signal permet d’acquérir une image : c’est l’IRM.

Quelles sont les contre-indications à l’IRM ?

 

Contre-indications absolues

  • pace-maker (pile cardiaque)
  • certaines valves cardiaques mécaniques
  • neurostimulateurs
  • éléments métalliques anciens (clips chirurgicaux) à proximité du cerveau, du coeur ou des vaisseaux
  • éclats métalliques dans les yeux

 

Certains pace-makers (piles cardiaques) sont désormais “IRM compatible”. Il sera alors possible de passer une IRM avec l’accord préalable du cardiologue ET du radiologue.

En cas de valve cardiaque mécanique ou d’implant métallique cardiaque, vasculaire ou cérébral, il faudra fournir le modèle précis du matériel (indiqué sur une carte spécifique ou le compte-rendu opératoire) afin de déterminer si l’IRM est réalisable. Les modèles récents sont en général “IRM compatible”.

 

Contre-indications relatives

  • chirurgie récente < 2 mois
  • pose de stent < 6 mois
  • implants cochléaires
  • grossesse en cours

 

Ces situations devront être signalées au médecin radiologue qui déterminera la pertinence de l’examen.

Comment se préparer à une IRM ?

 

Avant l’examen

Apportez le jour de l’examen

  1. la demande de votre médecin (ordonnance, lettre, …)
  2. la liste écrite des médicaments que vous prenez
  3. le dossier radiographique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM)
  4. tous vos résultats d’analyses de sang.
  5. la carte portant la référence ou le compte-rendu opératoire pour les patients porteurs d’un implant cardiaque, vasculaire ou cérébral.

 

À votre arrivée, on vous posera, comme lors de la prise du rendez-vous, plusieurs questions et il vous sera demandé de remplir le questionnaire ci-dessous :

  • Avez-vous une pile cardiaque (pacemaker) ?
  • Avez-vous été opéré du cœur pour une valve cardiaque ?
  • Avez-vous subi une opération du cerveau ?
  • Avez-vous pu recevoir des projectiles métalliques (éclats métalliques, balles, éclats d’obus…), même il y a longtemps, notamment près des yeux ?
  • Avez-vous travaillé sur des métaux ?
  • Avez-vous un appareillage ou une prothèse quelconque ?
  • Avez-vous la crainte de prendre un ascenseur ?
  • Etes-vous enceinte ou susceptible de l’être ? Allaitez-vous ?

 

Le plus important est de signaler que vous n’avez ni pile cardiaque (pacemaker), ni valve cardiaque, ni d’élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête.

D’une manière générale, n’hésitez pas à fournir tout renseignement qui vous paraîtrait important à communiquer (notamment toute opération chirurgicale) et à nous informer de toute maladie sérieuse.

En cas d’injection, merci de nous préciser si vous avez une situation à risque d’allergie, d’insuffisance rénale, si vous pensez être enceinte ou si vous êtes allaitante.

 

Le jour de l’examen

La machine d’IRM se comportant comme un gros aimant, il est indispensable de retirer tout élément métallique : barrette de cheveux, fermeture éclair, boutons, agrafes, soutiens-gorges….

On vous indiquera les vêtements que vous devrez enlever et une blouse vous sera donnée.

 

Vous laisserez au vestiaire vos bijoux, montre, clefs, porte-monnaie, cartes à bande magnétique (carte de crédit, de transport…) et votre téléphone portable.

Les prothèses amovibles (auditives, dentaires…) et les piercings doivent être retirés.

 

Il vous sera donné des bouchons d’oreille et un casque, pour minimiser le bruit de l’IRM.

 

Juste avant l’examen, pour être plus à l’aise, il est conseillé, sauf indication contraire, d’aller aux toilettes.

 

Comment se déroule une IRM ?

 

Déroulement de l’examen

Vous entrerez dans une salle qui sera fermée pendant l’examen (ceci pour éviter toute intrusion d’onde extérieure qui brouillerait les images).

 

Vous serez allongé(e) sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d’examen.

 

L’équipe médicale communiquera avec vous à chaque étape de l’examen grâce à un micro. Vous resterez visible en permanence au moyen d’une vitre sans teint et d’une caméra placée dans la machine.

Dans tous les cas, l’équipe se trouve tout près de vous. Elle vous voit et vous entend tout au long de l’examen. Si vous voulez communiquer, vous pourrez utiliser une sonnette que l’on placera dans votre main.

Il est possible d’intervenir à tout moment de l’examen ou de l’interrompre si nécessaire.

 

Vous resterez en moyenne 10 à 30 minutes dans la salle d’examen.

Votre coopération est indispensable.
Vous devrez essayer de rester parfaitement immobile.
Dans certains cas, nous vous indiquerons, à l’aide du micro, quand arrêter de respirer pour quelques secondes. A cet instant précis, vous entendrez un bruit répétitif, comme celui d’un moteur de bateau ou d’un tam-tam, pendant ce qu’on appelle une séquence.

 

Certains examens nécessitent une injection intraveineuse, le plus souvent au pli du coude.

 

Que ressentirez-vous ?

L’examen n’est pas douloureux.

Mais il est plus long que les autres examens d’imagerie et le bruit peut être désagréable.

 

Les patients porteurs de prothèses articulaires peuvent ressentir une sensation de chaleur, sans risque pour eux  ou pour le matériel chirurgical.

Un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien.
On peut arriver à réduire cette anxiété par des moyens simples, sans aucun traitement.

Si, par exemple, vous êtes mal à l’aise dans un ascenseur, parlez-en tout de suite au personnel d’accueil, afin que l’on vous prenne particulièrement en charge.

Une prémédication peut également vous être proposée par votre médecin prescripteur.

 


●      Informez l’équipe médicale :

–       si vous êtes porteurs d’un pace-maker (pile cardiaque), d’une valve cardiaque ou de tout élément métallique dans le corps et si vous présentez un risque d’avoir des éclats métalliques dans les yeux.

–       si vous êtes enceinte ou pensez l’être

●      Reportez vous à la liste des contre-indications avant l’examen et répondez attentivement au questionnaire

●      Pendant l’examen :

–       Suivez attentivement les indications qui vous seront données.

–       Restez immobile.

●      Votre coopération est essentielle pour que les images ne soient pas floues.

En cas de malaise vous pourrez utiliser la sonnette.

Si vous ressentez une douleur lors de l’injection, signalez-le immédiatement.


 

Passer une IRM comporte t-il des effets secondaires (risques, douleurs, complications) ?

 

Une injection pour une IRM : comment et avec quels risques ?

Le produit de contraste le plus souvent utilisé est à base de Gadolinium.

 

Ce produit est généralement bien toléré.

De rares manifestations allergiques banales sont possibles (urticaire). De très graves réactions d’allergie sont tout à fait exceptionnelles.

 

De rares complications rénales ont été observées chez les patients ayant un terrain d’insuffisance rénale.

 

Quels sont les autres risques ?

Le port d’une pile (pacemaker), d’une valve cardiaque, ou de tout élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête constitue un facteur de risque majeur (risque de décès, de cécité).

Reportez vous à la liste des contre-indications jointe et n’hésitez pas à communiquer toute information qui vous semblerait importante.

 

Résultats d’une IRM

Un premier commentaire vous sera donné juste après l’examen.

Il ne s’agira là que d’une première approche, car les images doivent être ensuite analysées sur un ordinateur par le médecin radiologue. Le compte-rendu écrit sera disponible dans les meilleurs délais, en général le jour même.

 

Tous les examens et les résultats sont archivés, afin d’assurer un suivi et une analyse comparative.

Les pathologies carcinologiques pourront ainsi bénéficier d’un suivi optimal avec étude RECIST.

Liste des examens d’IRM pratiqués au Centre d’Imagerie Paris 13

 

IRM neurologique et ORL :

IRM cérébrale

Angio-IRM cérébrale

Angio-IRM des TSA

Bilan Mémoire

Bilan céphalées

Bilan et suivi de tumeurs, Spectro-IRM, IRM de perfusion

IRM médullaire

IRM du plexus brachial

IRM des conduits auditifs internes (CAI)

IRM de la sphère ORL, IRM du cavum

IRM des sinus

 

IRM ostéo-articulaire :

IRM du rachis cervical, dorsal, lombaire, rachis entier

IRM du bassin

IRM des sacro-iliaques

IRM de la hanche, du genou, de la cheville, du pied

IRM du membre inférieur (cuisse/jambe)

IRM de l’épaule, du coude, du poignet

IRM du membre supérieur (bras/ avant-bras)

IRM du sternum

Arthro-IRM

 

Imagerie de la femme :

IRM du pelvis féminin

Bilan d’endométriose

Cartographie de myome

Bilan cancérologique/oncologique

IRM mammaire

 

IRM urologique :

IRM de l’appareil génital masculin (IRM testiculaire, IRM de verge)

IRM de prostate

IRM rénale

Uro-IRM

IRM des artères rénales

 

IRM digestive :

IRM abdominale

IRM hépatique

IRM pancréatique

Bili-IRM/ cholangio-IRM / Wirsungo-IRM

Suivi cancérologique/oncologique

Élasto-IRM

Quantification de la charge hépatique en fer

Entéro-IRM

 

Angio-IRM :

Angio-IRM des TSA

Angio-IRM de l’aorte

Angio-IRM de l’aorte et des membres inférieurs

Angio-IRM des membres supérieurs

Angio-IRM des artères rénales

Le point sur les IRM pratiquées au Centre d’Imagerie Médicale Paris 13

IRM mammaire

IRM cérébrale

IRM prostate

Questionnaire